Histoire de l’Ecole de Santé Publique de Kinshasa

Ecole de Santé de Kinshasa

Ecole de Santé de Kinshasa

La création d’une Ecole de Santé Publique en République Démocratique du Congo a été motivée par le souci de doter le pays d’un personnel ayant la capacité de diriger avec compétence non seulement les zones de santé mais aussi les services et programmes du Ministère de la Santé. Il a été constaté, en effet, que la formation traditionnelle de base des professionnels de santé n’était pas adaptée et n’accordait que peu d’importance à la résolution des problèmes de santé de la communauté. Une formation complémentaire spécialisée était donc nécessaire pour l’acquisition de ces compétences dans les domaines du savoir-faire et du savoir être en santé publique. Par ailleurs, jusqu’il y a quelques années encore, ce sont les universités étrangères qui fournissaient au pays des cadres spécialisés en santé Publique. Leur nombre restait cependant insuffisant. En outre, ces programmes s’avéraient parfois inadaptés aux réalités locales et leurs coût toujours très élevés.

Après avoir fait ces constats, les autorités du pays avaient accepté que soit initié, au sein du département de santé publique de la faculté de médecine de l’université de Kinshasa, le projet « Ecole de Santé Publique ». Ce projet a vu sa concrétisation le 28 août 1984 avec l’appui de l’USAID et d’un consortium d’universités américaines coordonné par l’Université de Tulane. Le Projet ainsi concrétisé a démarré ses activités de formation au cours de l’année académique 1986-1987. Entre 1986 et 2005, l’ESP a produit 17 promotions successives de diplômés en santé publique du niveau troisième cycle et assure divers travaux de recherche, expertises et formations de courte durée. Pendant ces années, plusieurs assistants congolais ont été envoyés à l’étranger, plus spécialement aux Etats-Unis d’Amérique et en Belgique, faire des thèses de doctorat pour préparer la relève des professeurs visiteurs extérieurs.
Dès sa création, l’Ecole de Santé Publique a fonctionné normalement jusqu’en 1991, lorsque à la suite des pillages survenus dans le pays, cet appui a été interrompu avec l’arrêt de la coopération internationale.

Après le retrait de toutes les coopérations étrangères en 1991, l’ESP a connu de nombreuses difficultés. Mais grâce à la persévérance de ses enseignants, quatre autres promotions ont encore pu être formées entre 1991 et 1997, d’abord sur fonds propres résiduels, ensuite grâce à l’appui financier de l’OMS, sous forme de bourses d’études Pendant cette période difficile, l’ESP-UNIKIN n’a jamais perdu contact avec l’Université de Tulane des USA et les Ecoles de Santé Publique de l’Université Catholique de Louvain (UCL) et l’Université Libre de Bruxelles (ULB) de la Belgique. Durant cette période également, l’ESP-UNIKIN a acquis le statut d’une institution autonome au sein de l’Université de Kinshasa. De 1995 à 1998, l’OMS a permis à l’Ecole de Santé Publique d’assurer la formation en, accordant aux apprenants des bourses locales couvrant les frais de formation.
Depuis un 2004, l’Ecole de Santé Publique a mis en place, sur demande du Ministère de la Santé et de Cordaid ( Une ONG Holandaise ) un programme d’Economie de la Santé dans le but de maximiser l’efficacité, l’efficience et l’équité dans la gestion des ressources affectées à la santé des populations.