Depuis quelques années, le Ministère de la Sante Publique de la République Démocratique du Congo (RDC) avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers s’est engage dans un vaste programme visant a renforcer le système national d’information sanitaire (SNIS) a travers la mise en place du logiciel DHIS2 (dénomme en anglais District Health Information System version 2) et la capacité du pays a analyser et exploiter les données sanitaires (1). Cependant, le SNIS est continuellement confronte a de nombreuses limites qui entravent la qualité des données. Le Ministère de la sante publique a réaliser en 2014, l’enquête sur
l’évaluation de la disponibilité et la capacité opérationnelle des services sans pour autant qu’un module sur L’évaluation de la qualité des données du SNIS y soit combine (2). Les programmes de lutte contre la tuberculose (PNL T), le paludisme (PNLP) et le VIH/Sida (PNLS) ont souvent réalise des vérifications sur site des données clans le cadre des subventions du Fonds Mondial de lutte contre la TB, le paludisme et le VIH (FM). Cependant, ces revues de la qualité des données sont réalisées dans des programmes spécifiques. A ce jour, aucune étude rigoureuse n’a encore été réalisée en RDC pour évaluer de façon holistique
la qualité des données du SNIS…

Télécharger la version complète en PDF :

Download “ENQUETE-ESK-Q-SUPERVISEUR” ENQUETE-ESK-Q-SUPERVISEUR.pdf – Downloaded 181 times – 908 KB