Master en Sciences de la Santé publique, finalité spécialisée

I. Introduction


                       Présentation du programme

  1. Master : spécialiste en santé publique, finalité santé-environnementale
  2. Site : le campus de l’UNIKIN entre les CUK et le CH du Mt AMBA- Horaire de jour
  3. Mémoire/Travail de fin d’étudesOUI
  4. Langue d’enseignement: Français
  5. Stage :exercice intégrateur sur terrain professionnel
  6. Domaine d’études principal : Sciences de la santé
  7. Organisé par :Ecole de Santé Publique de Kinshasa

                        Vision et mission du programme

« Le secteur < Santé – Environnement > en RDC dispose des ressources humaines qualifiées permettant la mise en œuvre des interventions appropriées, en s’appuyant sur la participation active des communautés bien informées et sur le professionnalisme des acteurs dévoués, compétents et engagés à offrir à toutes les couches de la population des services d’eau, hygiène et assainissement performants, accessibles et crédibles. ».

En termes de mission, le programme envisage la matérialisation de la mission dévolue au Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire s’articulant autour de la formation des cadres supérieurs, de la recherche pour résoudre les problèmes de la communauté et l’offre des services en matière de santé environnementale à la population.

II. Profil enseignement-apprentissage


                        Compétences et acquis :

au terme de leurs études en master santé publique, filière santé-environnementale, les apprenants seront à mesure de :

  • Développer une vision intégrative et holistique dans la résolution des problèmes de santé
  • Gérer les services de santé
  • Développer une vision stratégique fondée sur les opportunités et les menaces
  • Remodeler les cultures, les croyances et les pratiques en rapport avec l’eau , l’hygiène et l’assainissement pour une bonne gestion des maladies
  • Développer des politiques en matière de santé environnement
  • Mener des recherches interdisciplinaires et transdisciplinaires
  • Piloter le changement

                         Public cible :

Ce programme s’adresse aussi bien aux nombreux agents et fonctionnaires travaillant dans le secteur Eau, Hygiène et Assainissement à différents niveaux (central et périphérique).  Il s’agit par exemple des agents des services d’hygiène éparpillés à travers le pays et des superviseurs eau et assainissement des zones de santé.   Ainsi avec 516 ZS, on peut envisager le besoin du pays à au moins 516 personnes.   Le programme s’adresse aussi aux personnes s’engageant dans une carrière académique dans la filière santé-environnement, à ceux détenteurs d’un diplôme de maîtrise en santé publique de niveau 1 (Master 1).

                       Durée et diplôme :

Le programme s’étend sur une période de 18 mois dont 12 mois de cours théoriques, 2 mois de stage sur terrain et 4 mois pour la collecte des données pour le mémoire de maitrise.

Ce programme conduit à un diplôme équivalent à celui de master des anglo-saxons ou de master 2 en France.  Il s’agit d’un diplôme intermédiaire à exiger pour tout candidat aspirant à un doctorat dans le domaine de santé –environnement en RDC.

                         Structure du programme :

Le programme de formation du Spécialiste en Santé Publique, finalité « santé-environnementale » est structuré en deux types de modules : les modules de tronc commun et les modules de filières spécifiques à la filière.  Les deux types de modules sont planifiés et exploités en trois grands blocs couvrant 22 cours :

  • Bloc I : tronc commun
  • Bloc II : modules spécifiques à la filière (1)
  • Bloc III : modules spécifiques à la filière (2)

La formation articule théorie et pratique (travaux de terrain) pour développer des compétences professionnelles avancées.

L’évaluation est enchâssée dans le processus d’apprentissage et comprend l’évaluation formative et certificative.

Un travail de recherche (mémoire) présenté et défendu devant un jury clôture la formation.

 III. Atouts et organisation


                       Pédagogie :

Ce Master est basé sur une approche pédagogique interactive et participative relevant des principes de l’andragogie. Elle permet de développer des compétences de travail en équipe et favorise l’autonomie et la pensée réflexive. Cette formation favorise au maximum les échanges d’expériences et la prise en compte des parcours de chacun, qu’ils soient professionnels ou académiques. Des projets de recherche et d’intervention mettent en lien les apprenants, les professionnels de terrain et les réalités professionnelles. Cette approche permet ainsi de rapprocher l’école des terrains professionnels réduisant par voie de conséquence l’inadéquation pouvant exister entre le programme de formation et les attentes du terrain.

                        Évaluation

L’évaluation est organisée autour de deux objets :

  • Les apprentissages
  • Les enseignements

L’évaluation des apprentissages a lieu tout au long du processus d’apprentissage et prend en compte la participation active et proactive des apprenants ainsi que les acquis de l’apprentissage.

L’évaluation des enseignements est sous la supervision du comité directeur mais réalisée par les apprenants à la fin de chaque module grâce à un outil construit à cet effet.

                         Support des cours

L’école de santé publique met à la disposition des apprenants un support papier de chaque module. Ce support est le minimum de savoir exploité par la co-animation tout en sachant qu’il est susceptible d’enrichissement aussi bien par les facilitateurs que par les apprenants.

IV. Débouchés professionnels (à préciser)


Les diplômés du programme de formation en santé publique, finalité santé environnementale peuvent travailler comme experts :

  • Au Ministère de la santé Publique (Direction Nationale de l’hygiène, Direction de l’hygiène aux Frontières, Programmes de lutte contre la maladie (maladies liées à des facteurs environnementaux modifiables), Chef de Bureau Hygiène et Assainissement dans les Divisions Provinciales de la Santé)
  • Au Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Développement durable (Direction nationale de l’Assainissement et lutte anti vectorielle, Laboratoire d’analyses de la qualité de l’eau, …)
  • Au Ministère du Plan (Commission Nationale de l’Eau et Assainissement, Direction de gestion des projets/programmes dans le domaine de l’eau, hygiène et Assainissement)
  • Au Ministère de l’Energie (Direction de gestion des ressources hydrauliques, REGIDESO)
  • Dans les Agences du système des Nations Unies développant une composante WASH (PNUD, UNICEF, OMS, PNUE, HCR, …)
  • Dans les ONG nationales ou internationales travaillant dans le domaine de l’eau, hygiène et assainissement
  • Dans les organismes de coopération appuyant le secteur WASH (Banque Mondiale, Union Européenne, Coopération Technique Belge, Coopération canadienne, USAID, UKAID, JICA, …)
  • Dans les entreprises ou industries comme agent chargé de l’hygiène et sécurité au travail

V. Conditions d’admission


  • Avoir au moins un niveau de licence (Bac+5) dans le domaine des sciences de la santé ou dans un domaine connexe,
  • Réussir une épreuve d’admission ;
  • Présenter trois lettres de recommandation émanant des autorités du Ministère de la santé publique, de l’employeur et d’un partenaire de l’ESP
  • Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans;
  • Avoir une bonne maîtrise de l’anglais ;
  • Etre âgé de moins de 45 ans

VI. Dossier de demande


Le dossier de demande d’inscription, adressée au Directeur de l’ESP, doit comporter les pièces suivantes :

  • Lettre de demande,
  • Curriculum vitae,
  • Photocopies légalisées des diplômes universitaires,
  • Trois lettres de recommandation des chefs hiérarchiques et/ou anciens professeurs du candidat,
  • Un résumé ne dépassant deux pages pour indiquer la motivation du candidat,
  • Quatre photos d’identité datant de moins de 3 mois.

L’autorisation d’inscription sera délivrée par le Directeur de l’ESP sur avis du Comité de pilotage et présentation d’une preuve de la capacité de financement des études.

L’inscription du candidat au Master en santé publique, finalité « santé-environnementale » sera définitive que sur présentation d’une attestation de bourse d’études ou d’une preuve de versement effectif des frais de formation dans le compte de l’ESP.

Inscription disponible en ligne ICI
Pour plus d’information:

    • Contact secrétariat de l’ESP : espkin.secretariat@unikin.ac.cd
    • Site web de l’ESP : www.espkinshasa.net
    • Téléphone : +243 851463831/+243817493194